Alors que je me réveillais sereinement de ma longue et reposante nuit de 4h entrecoupée, je me dirigeais dans le salon avec mon p’tit chat Peter dans les bras, et tandis que nous étions en pleine tétée matinale, quelque chose m’a frappée.

Je ne parle pas ici de la petite main plate qui vient régulièrement vérifier que mon sein est en place d’un geste vif et qui claque. Non, je parle ici d’une réflexion sortie de mon cerveau embrumé.

Mon bébé, du haut de ses 12 semaines de vie, venait de me donner une belle leçon, sans le savoir. En l’observant je me suis rendue compte qu’il vivait au jour le jour, et même d’heure en heure. Il suit le flow, tout simplement.

 

Sagesse ancestrale dans un corps riquiqui

Oui ! Peter comme tous les bébés, suit le rythme de la journée en suivant son propre rythme biologique. Il s’exprime librement, il ne se cache pas, il n’a pas de honte ou de peurs, de doutes, il vit ses émotions pleinement, il avance et progresse de jour en jour sans se demander si un autre bébé fait mieux, s’il est dans les stats, s’il est normal, s’il n’est pas trop ou trop peu. 

Il n’abandonne pas, il recommence encore et encore jusqu’à réussir ou obtenir ce qu’il lui faut, ce qu’il veut, ce qu’il est.

Woua ! Moi qui suit dans un océan de hauts et de bas émotionnels (hormones bonjouuuuuuuuuuuur !) depuis 10 mois et passe du drame (j’y arriverais jamais avec mon entreprise/personne ne veut de mes programmes/mon rôle de maman/arrêter les pizzas) à l’over-motivation (je kiffe trop mon entreprise/j’adore mon métier/je suis géniale comme maman/les pizzas c’est la vie!) en un scratch de couche, j’ai pris le recul que je n’avais plus depuis ma grossesse.

Mille mercis mon bébé chat ! Tu n’imagines pas à quel point cela m’a fait du bien. J’ai relativisé et je me suis dit que moi aussi je suivais mon rythme biologique et que je n’allais pas essayer de rentrer dans un schéma qui ne me correspondait pas pour cette reprise de travail ! J’aborde beaucoup plus sereinement mon retour derrière la Méthode Freyja du coup !

 

Philosophie des bébés

Et donc j’ai pu faire ma ré-inscription à Pôle Emploi ce matin de manière trop détendue et cool, puis planifier ma déclaration fiscale en mode tout va bien les gars ! Pas de frénésie, ni d’excès de zèle. Pas de drama-queen-hormonale non plus. Et ben ça fait du bien. C’est reposant !

Je vais adopter la philosophie des bébés.

C’est vrai quoi ! Les bébés, tels qu’ils sont, avec leurs émotions, leurs rythmes, leur bave, leur vomi, leurs sourires, leurs mimiques, on les aime ! Alors soyons nous-mêmes et soyons aimés comme cela. Sans demander moins. 

 

Voilà, c’était ma petite réflexion matinale.

Ahah.

 

Bon il est 13h maintenant et bébé chat s’endort dans les bras de son papa, ce qui me laisse l’incroyable chance (pour les détails de ma situation au moment de l’écriture de cet article, se référer ici) d’avoir des bras-relais pour aller me doucher avant 23h et de travailler cet après-midi sur mon Pinterest (qui va faire peau neuve lui aussi).

 

Des bisous baveux, 
(l’expression prend tout son sens :o)

 

Ophélie

PS : Après plusieurs pauses tétées (pic de croissance, je pense qu’il y en a ici qui se reconnaîtront !) il est presque 17h et je n’ai pas réussi à prendre de douche, je viens de finir de manger, et je n’ai pas fini cet article ahahahah ! Peut-être le lirez-vous ce soir. Ou pas !
En tout cas, il va falloir que je prenne le temps cette semaine de faire une ébauche d’organisation avec mon programme préféré pour pouvoir faire ce que j’ai envie et avoir du temps optimisé pour tout, et surtout pour faire des bisous à mon p’tit chaaaaaaaat <3

 

Envie de découvrir mes 7 Rituels Bien-Être pour une semaine ressourçante à la maison?

Une semaine pour : 

-> Développer la communication au sein de votre foyer, 

-> Renforcer la connexion et les liens entre chacun de ses membres, 

-> Augmenter le bonheur de votre famille, 

-> Vous accordez du temps de qualité à vous-même et aux personnes que vous aimez.

Politique de confidentialité

Merci et à tout de suite dans votre boîte mail !