5 astuces pour gagner beaucoup de temps - la Méthode Freyja

Peut-être avez_vous déjà entendu parler des 4 accords Toltèques ? Rendus célèbres par Don Miguel Ruiz dans la livre du même nom, ils nous enseignent un art de vivre le bonheur et une vie de paix selon 4 principes simples, et pourtant pas si intuitifs que cela aux premiers abords. Je vais vous en parler et les transposer au domaine qui nous intéresse ici : la communication.

Je vous conseille vivement de vous procurer ce livre et de le lire régulièrement, car, magiquement, il nous enseigne toujours sous un nouvel angle à chaque lecture, une façon d’améliorer son quotidien, sa relation  à soi-même et aux autres. C’est une façon de sortir des croyances qui nous limitent dans notre vie, qui nous enferment dans la souffrance, et si vous êtes prêt à regarder les choses sous un angle nouveau et libérateur, foncez le lire. Si vous n’avez pas le temps de lire ou des tonnes de livres sur votre liste, je vous conseille de le mettre en top liste, en number 1 des priorités et si vous ne savez pas comment faire, voici mon programme Organisation Facile & Intuitive qui va révolutionner votre organisation au quotidien !

Bon, entrons dans le vif du sujet : la communication selon les 4 accords toltèques.

ACCORD n° 1 : Que votre parole soit impeccable

Ici, on nous propose de nous pencher sur l’observation des mots que l’on utilise. Parler pour ne rein dire, pour blesser, pour sous-entendre, pour forcer … ce n’est pas se respecter, ni respecter l’autre. Nous avons entendu beaucoup de phrases blessantes et limitantes dans nos vies, en étant enfant, à la maison, à l’école, au travail … Et si on sortait de ce cercle vicieux en arrêtant à notre tour cette parole négative ?

Parler avec sa vérité, avec bienveillance, avec conscience des mots choisis, avec humilité, comme on aimerait que l’on s’adresse à nous, voilà la base de la communication utile et agréable, constructive et joyeuse. Ici on nous suggère d’utiliser la parole comme un outil constructeur et non pas destructeur. Mettre fin aux jugements envers les autres, en commençant par les jugements que l’on tient envers nous-même.

Exercice : Observez les propos que vous entretenez à propos de vous. Sont-ils élogieux, justes, bienveillants ? Comment remplacer ces mots-ci ? Quels mots choisissez-vous de vous dire à la place ? Observez également les jugements envers les autres. Êtes-vous fiers de ces pensées-là ? Comment les modérer ?

ASTUCE 2 : N’en faites jamais une affaire personnelle

Ce qu’on entend, ce que l’on vit, n’en faites pas une affaire personnelle. Ruiz explique dans son livre (du coup bien mieux que moi !) que ce que vont vous dire les autres est déformé souvent par leur réalité. Chacun à sa propre vérité selon ses prismes personnels. Ce qu’ils vous disent passent par ces filtres, et ce n’est pas dirigé CONTRE vous.  C’est souvent la manifestation de peurs personnelles, de blocages qu’ils ont en EUX.

On est responsables de ce que l’on dit, pas de comment c’est interprété. N’interprétez pas cela personnellement ! Les autres se font une image de nous, qui leur est propre. Cela leur appartient. Connaissez-vous vous -même et vous ne souffrirez plus du jugement des autres. Prendre personnellement est un égocentrisme qui nous plonge dans de la souffrance inutile. Il est temps de vous en sortir non ? Pour vous y aider, prendre du recul est une solution assez efficace.

Exercice : Sans faire le thérapeute et analyser quelles peurs ou quels filtres les autres utilisent pour se faire une image de vous, de vos paroles et de vos actes, observez comment et pourquoi vous êtes touchés de telle ou telle parole. Pourquoi le prenez-vous personnellement ? Essayez d’inverser la vapeur quand vous en prenez conscience, même si ce n’est pas au moment T.

ASTUCE 3 : Ne faites aucune supposition

Mon préféré !

Stop les suppositions, les scénarios hollywoodiens qui tournent et fusent dans votre tête ! C’est je crois, le meilleur moyen pour souffrir pour rien. Vous ne savez pas. Vous n’êtes pas dans la tête des gens !

Quand vous parlez, ne faites pas de suppositions. On arrête les « De toute façon je suis sûre que tu vas faire ceci », ou les mots comme « toujours » ou « jamais ». Communiquez clairement sur ce que vous pensez (que votre parole soit impeccable), sur ce que vous ressentez (sans en faire une affaire personnelle) sans sous-entendu, sans prévoir ou anticiper à l’avance un comportement. Vous éviterez ainsi des malentendus, des quiproquos, des mots blessants et de la tristesse.

Exercice : Quand vous n’êtes pas certains, posez des questions. Demandez, renseignez-vous, exprimez vos doutes et vos interrogations. Demandez des moments de communication à plat, en tout calme et respect, pour avancer et y voir plus clair.

  

ASTUCE 4 : Faites de votre mieux

Chaque jour vous apprenez, évoluez, changez. Chaque jour votre « mieux » est différent. Aussi, chaque jour faites de votre mieux. Ce sera forcément différent de la veille et du lendemain.

Essayez chaque jour d’améliorer votre communication et votre écoute. Et si hier vous avez fait (ce que vous jugez) telle ou telle mauvaise parole, et bien soit. Vous avez fait de votre mieux avec qui vous étiez à ce moment-là. Reprenez les accords toltèques, et faites de votre mieux avec ce que vous êtes maintenant. 

Soyez bienveillant envers vous-même <3

 *******

Voilà ce qui j’espère va vous donner beaucoup de pistes de réflexion pour améliorer vos relations et votre communication à la maison. Pour moi cela a été un vrai changement dans ma vie et mon entourage. J’étais pas mal entourée de personnes jugeantes et grâce à cela je suis mieux entourée aujourd’hui et je m’épanouis mieux. J’apprends aussi avec mon bébé à  encore plus appliquer ces accords avec moi-même dans le but de lui enseigner. 

Par contre, n’essayez pas de CONVAINCRE les autres. Soit cela leur parle et ils feront la démarche eux-mêmes, soit ce n’est pas le moment (peut-être que ce la ne le sera jamais) et ce n’est pas à vous de les convaincre. Sur le chemin du développement personnel, on ne peut que semer des graines. Forcer la chose c’est prendre le risque de créer des tensions, du stress et autres joyeusetés. A vous de faire le tri dans vos relations si cela devient pesant et ne correspond plus à vos valeurs. (Tout en restant bienveillant et en écoutant son rythme, je sais que cela peut prendre dut emps de se sentir prêt !).

Bisous toltèques, 

Ophélie

Les 4 accords Toltèques et la communication

Les blablas de Freyja

vel, justo id elit. risus. tempus Praesent id, neque. ut ut

Envie de découvrir mes 7 Rituels Bien-Être pour une semaine ressourçante en famille ?

Un programme d'une semaine pour :

-> Développer la communication au sein de votre foyer

-> Renforcer la connexion et les liens entre chacun de ses membres

-> Augmenter le bonheur de votre famille

-> Vous accorder du temps de qualité à vous-même et aux personnes que vous aimez

Vous avez bien été inscrit. Vous allez recevoir un premier mail... Merci !