C'est moi qui fait tout à la maison - la Méthode Freyja

Il est 6:38 dans notre foyer, ma journée a démarré il y a deux heures, j’ai les yeux secs, et le bébé est au lit pour bien je l’espère 1h. Allez, deux ce serait parfait ! Je regarde donc ma to-do et que vois-je ? Que je suis en retard pour vous faire cet article. Hop, ni une ni deux, je lance la cafetière (au sens figuré) et j’ouvre l’ordi (au sens propre).

C’et parti !

 

« Il ne fait jamais rien, je me coltine toute la logistique du foyer »

Oui, on rentre dans le sujet comme ça, bim, sans préavis.

Combien de fois j’ai pu la sortir celle-là. Cette phrase accusatrice, réductrice, dé-responsabilisante, qui est presque devenue un réflexe de ralage intense dès qu’un truc traîne ou qu’une tâche trône quelque part. C’est vrai quoi ! Qui pense à lancer le vaisselle avant d’aller se coucher, à arroser les plantes, à prendre le prochains RDV vaccin ou le premier RDV orthoptiste (oui ça sent le vécu là ahahah), à laver et ranger les vêtements de la prochaine taille de bébé qui est un peu à l’étroit dans son 6 mois ( oui vécu aussi il y a peu), à ramasser les miettes de la table basse, à réserver/planifier/prévoir/anticiper/laver/ranger/organiser etc, etc ….. ?

Qui ?

Ben c’est bibi, et bibi elle fait tout et blablabla. Bibi, j’ai une mauvaise nouvelle, je ne vais pas aller (que) dans ton sens. Sorry, not sorry mais, t’es tu déjà demandée comment fonctionnait ton partenaire ? Quel était son rythme de ménage, sa façon de s’organiser propre, ce qu’il en pensait, comment il l’envisageait, avant que tu sois déjà passée partout en râlant ô combien ils sont tous pareils ? Ça fait tilt ?

 

Il/Elle n’est pas toi

Flash News : ton partenaire n’est pas toi. Il n’est pas dans ta tête et ne pense pas forcément comme toi. As-tu déjà pensé que c’était surement réciproque pour ce partenaire que tu fasses toujours à ta sauce, selon ton envie, ton moment, ta décision et qu’il n’avait rien droit de dire car tu es tellement persuadée d’être dans le vrai que tu n’écoutes pas vraiment.

Cependant, Mr ou Mme Partenaire, depuis quand on se laisse vivre en abandonnant tout effort ? Depuis quand on laisse l’autre diriger en s’écrasant car finalement c’est plus confortable que d’essayer de trouver des solutions ? Oui vous avez bien trouvé quelque chose à rester dans cette situation : des excuses.

Voilà, maintenant que je me suis mise tout le monde à dos, je vais développer et vous donner des pistes de réflexions qui pourraient bien remettre plus d’harmonie et de compréhension dans votre foyer. Mais avant ça, je vais me servir une tasse de café.

 

–> Choisir un moment calme pour faire le point, 
Et j’insiste sur le « moment calme ». Trouvez-vous un p’tit instant où chacun est disponible pour parler et écouter l’autre, sans distraction autour du type smartphone, avec l’intention d’échanger sur on ton d’égalité et de bienveillance. En effet, le but est l’ouverture d’esprit et l’écoute de l’autre, pas de rester campé sur ses positions et faire le bourrichon. On cherche une solution, pas à faire plier l’autre.

–> Respecter et écouter en se posant les bonnes questions,
Quelques trucs et astuces pour une discussion ouverte et respectueuse : arrêter d’utiliser le « tu » dans ses phrases, et reprendre le pouvoir sur ses actions en utilisant le « je ». 

Exemple :  » Tu ne fais jamais rien », devient, « j’ai l’impression que tu ne fais rien » ou encore,  » Tu laisses tout traîner par terre » deviens « j’ai observé que souvent les affaires restaient par terre et j’ai la sensation de les ramasser plus souvent ».

On n’accuse pas l’autre, on lui fait part de nos ressentis, de notre vision, de comment on la vie cette situation.

Dans l’autre sens : « Tu fais tout avant que je m’y mette », ou encore « Tu n’es jamais contente quand je le fais » se transforment par exemple en « J’ai l’impression de ne pas pouvoir le faire à mon rythme ».

D’un côté on arrête d’infantiliser et de se victimiser, de l’autre on stoppe la passivité et l’abandon. Ensemble, on va avancer.

 

–> Ensemble on avance,
Ben oui, c’est ça le but ! Donc on profite de ce moment d’échange (qui prendra peut-être du temps pour que les égos se calment et quelques séances avant que la communication se fluidifie) pour parler à coeur ouvert, sans agresser l’autre et dans la communication positive du « je ». Oui ok, et ensuite, on dit quoi ?

On va commencer par se poser des questions. Quel est mon rythme personnel de ménage/rangement/courses ? Qu’est-ce que j’aime faire/pas faire/ce qui ne me dérange pas ? Comment je fonctionne pour l’organisation et la gestion de mes RDVs, de ceux de la famille ? Quels outils j’aime utiliser et sont intuitifs pour moi ?

Une fois qu’on a répondu à ces questions personnelles, on va partager chacun ses réponses. Nous avons notre base de communication et d’organisation du foyer !

 

J’en ai même créé un programme qui explique pas à pas comment trouver son organisation personnelle, communiquer avec partenaire/collaborateurs, mettre en place une organisation efficace et facile, pour partager nos plannings et plus de bons moments avec ceux qui partagent notre quotidien. Bonus inside : des tableaux d’organisation tout prêts pour la famille notamment.

–> Mise en commun et émergence d’un plan,

Vous sentez ce poids qui s’enlèvent de vos épaules ? Cette boule au ventre qui vous quitte ? C’est normal, et vous allez kiffer. Grâce à l’exercice précédent, vous allez pouvoir échanger sur qui aime faire quoi ou non et vous répartir les choses à faire, trouver des compromis et partager quand aucun n’aime passer la serpillère ni ranger le linge par exemple. Si l’un n’aime pas parler au téléphone, c’est l’autre qui prendra les RDVs familiaux et vu qu’il est pas fan de logistique concernant les impôts, c’est l’un qui s’en occupe ! Vous voyez comment les choses commencent à s’articuler les unes autour des autres, et non plus en confrontation ?

 Ensuite vous pourrez passer aux questions sur la fréquence et la planification. Trouvez un rythme, une organisation, propre à vous deux ou à votre fonctionnement de famille. Moi je fais le ménage et rangement quand je le vois, quand ça me démange ou quand j’ai besoin de passer mes nerfs ou d’évacuer. Tenir un planning de faire ceci tant de fois par semaine, ou tout les mercredis … ce n’est pas moi, et je l’ai compris il y a …. 3 jours ahahaha xD Bon, Mr W m’a fait part de son soucis de ne rien voir, car moi je suis très attentive aux détails et j’observe énormément en détail ce qui m’entoure. Donc je vois des jours( semaines) avant lui quand il y a besoin de nettoyer par exemple. Du coup, vu que c’est ma façon de faire, je le fais sans l’imposer, sans lui reprocher. Et lui, quand vient le week-end (son fonctionnement c’est de faire les samedis matins), il fait tout ce qu’il a à faire, tout ce que je n’ai pas fait la semaine ou n’aime pas faire. L’équilibre est plutôt bon, parce qu’il nous correspond, et que depuis que j’ai envisagé le fait qu’il avait peut-être un rythme différent que le mien, des besoins et envies différentes aussi, et que je n’avais pas lui imposer (de quel droit ?) un rythme, des tâches, une fréquence et un résultat, on va mieux ahahaha. C’est vrai, je n’aimerais pas qu’on m’impose un planning de ménage, pourquoi je le ferais subir à celui avec qui je partage ma vie ?

 

–> Personne n’est parfait,
Bon et puis pour finir, on respire et on se détend ! Personne n’est pas parfait, pas vous, pas votre partenaire, les oublis ça arrivent, l’inattention aussi. Que cela ne devienne pas une excuse non plus hein ! Mais si vous êtes maniaque et votre partenaire plutôt bordel organisé, essayez de créer un bordel maniaque ! Créez une nouvelle dynamique qui soit le reflet de vous deux ( ou 3 ou 4 ou plus si vous avez des enfants). Le foyer c’est vous, sa logistique également. Faites-le à votre image ! Vous serez surpris de constater tous les effets positifs de cette façon de procéder sur votre couple, votre quotidien, votre humeur, l’ambiance à la maison. 

 

 

Voilà, il est maintenant 7:28, le café n’a pas fini de couler (je vais mettre de ce pas un « Détartrer la cafetière » dans notre tableau d’organisation de la maison) et je vais aller profiter de ce ptit moment pour moi pendant que les hommes dorment pour souffler et peut-être même m’assoupir sur le canapé. Belle journée à tous, 

Des bisous de café,

 

 Ophélie

C'est moi qui fait tout !

Les blablas de Freyja

neque. Praesent sed at mattis tempus libero consequat. amet,

Envie de découvrir mes 7 Rituels Bien-Être pour une semaine ressourçante en famille ?

Un programme d'une semaine pour :

-> Développer la communication au sein de votre foyer

-> Renforcer la connexion et les liens entre chacun de ses membres

-> Augmenter le bonheur de votre famille

-> Vous accorder du temps de qualité à vous-même et aux personnes que vous aimez

Vous avez bien été inscrit. Vous allez recevoir un premier mail... Merci !